Les rideaux d'air, un moyen intelligent de rester au frais !

La climatisation consomme davantage d'énergie que le chauffage et les besoins en refroidissement (en particulier pour la climatisation) connaissent une croissance exponentielle.

La climatisation fait désormais partie de notre quotidien et nous comptons sur cette technologie pour garantir le confort de nos habitations, de nos bureaux, de nos voitures, voire même de nos villes. La plupart de nos aliments sont réfrigérés ou congelés. Certains médicaments, notamment les vaccins, doivent être conservés au frais et de nombreux secteurs dépendent du refroidissement. L'arrêt du refroidissement des centres de données entraînerait l'effondrement d'Internet en quelques minutes. 

Le refroidissement artificiel est un phénomène relativement nouveau. Les premiers systèmes de climatisation domestiques ont été commercialisés en 1914 et les premiers réfrigérateurs en 1930. La climatisation s'est ensuite démocratisée dans les années 50 aux États-Unis. À l'origine, la climatisation a été créée pour assurer un fonctionnement efficace des machines, mais ses capacités d'amélioration du confort humain ont été rapidement mises en avant.

La climatisation peut même sauver des vies. Les vagues de chaleur peuvent entraîner des problèmes de santé et une augmentation de la mortalité due à des maladies cardiaques, vasculaires et pulmonaires. 

Un ogre énergétique
La climatisation consomme davantage d'énergie que le chauffage et les besoins en refroidissement (en particulier pour la climatisation) connaissent une croissance exponentielle, principalement due au réchauffement de la planète et au développement rapide de la classe moyenne dans de nombreux pays. Elle représente déjà 40 % environ de la consommation d'électricité de la ville de Mumbai, en Inde. Plus de la moitié de la consommation d'électricité de l'Arabie saoudite est dédiée à la climatisation en période d'été. Même en Grande-Bretagne, la climatisation et le refroidissement représentent près de 20 % de la consommation totale d'électricité. La consommation d'énergie des États-Unis (318 millions d'habitants) pour le refroidissement est supérieure à la consommation d'énergie totale de l'Afrique (1,1 milliard d'habitants).

L'Union européenne estime que l'énergie utilisée pour climatiser les bâtiments en Europe augmentera de 72 % au cours des 15 prochaines années, tandis que celle utilisée pour les chauffer baissera de 30 %. 

Un refroidissement intelligent
L'augmentation de l'énergie dédiée au refroidissement nous oblige à réduire la demande en refroidissement en améliorant la conception des bâtiments. Il faut ainsi améliorer l'efficacité du processus de refroidissement et s'assurer que l'énergie utilisée est la plus propre possible. Une conception bien pensée combinée aux nouvelles technologies permet de réduire, voire de supprimer, les besoins en climatisation. Il s'agit par exemple d'éviter les surfaces extérieures sombres, d'utiliser des arbres pour créer de l'ombre, d'isoler les bâtiments et d'utiliser des fenêtres modernes qui laissent entrer la lumière et réfléchissent la chaleur. Ces solutions ont un coût à l'installation, mais en réduisant par la suite les besoins en climatisation, elles permettent de réaliser des économies à ce niveau.

L'utilisation de rideaux d'air pour éviter les pertes d'air frais par les portes et les ouvertures est moyen efficace de réduire la consommation d'énergie. 

Les rideaux d'air : une porte invisible
Dans un bâtiment dont les ouvertures et fermetures de porte sont fréquentes pour permettre le passage de personnes ou de machines ou dont la porte reste ouverte, la perte d'air frais entraîne une forte consommation d'énergie pour une climatisation inutile. Les rideaux d'air forment une porte efficace et invisible qui empêche les pertes d'air frais et la pénétration de l'air extérieur chaud ou humide. Les rideaux d'air sont particulièrement efficaces dans les bâtiments climatisés ou les entrepôts frigorifiques. La technologie Thermozone, qui permet un réglage précis de la vitesse de l'air, offre une protection homogène au niveau des ouvertures. Les rideaux d'air Frico assurent une séparation optimale avec une consommation d'énergie minimale, que vous souhaitiez préserver la chaleur ou la fraîcheur intérieure.

Sans rideaux d'air, impossible d'éviter les pertes coûteuses d'air conditionné.

Les rideaux d'air assurent une séparation nette entre l'air intérieur et l'air extérieur.

Pour en savoir plus sur nos rideaux d'air, visitez le site www.frico.se